Découvrez notre nouveau laboratoire d’olfactométrie

Avec son nouveau laboratoire d’olfactométrie, Odometric innove et se dote d’un outil de grande précision pour assurer la mesure et l’analyse de la concentration et de l’intensité d’odeur. Ce nouveau laboratoire est le premier en Europe à intégrer le TO Evolution, olfactomètre de dernière génération.

Odometric est devenu un acteur majeur en matière de mesure des odeurs et des atmosphères polluées en Europe. La société rassemble une palette de compétences permettant d’évaluer les incidences olfactives d’un site industriel, d’un élevage, d’une déchetterie ou encore d’une station d’épuration, entre autres exemples, sur son environnement avoisinant.

Le TO évolution, olfactomètre de dernière génération

En ce début du mois de juin, Odometric a présenté un tout nouvel outil, à partir duquel l’entreprise entend affiner ses mesures. « Au cœur de nos nouvelles installations, à Arlon, nous nous sommes dotés d’un tout nouveau laboratoire d’olfactométrie », explique Julien Delva. « Celui-ci nous permet aujourd’hui de mener nos mesures et analyses de manière autonome, plus rapidement, à l’aide notamment d’un outil de dernière génération. Notre laboratoire sera en effet le premier d’Europe à accueillir le TO evolution. Il nous permettra d’effectuer des mesures toujours plus fines des intensités et des concentrations d’odeur au niveau des flux d’air captés au sein des installations de nos clients. »

Olfactométrie : mesure de concentration d’odeur et d’intensité

Un laboratoire d’olfactométrie traditionnel permet de réaliser des mesures et des analyses de la concentration d’odeur, autrement dit de la quantité d’odeur qui se trouve dans un mètre cube d’air. « Pour réaliser de telles mesures, l’air capté dans des échantillons sur site est fortement dilué afin d’être soumis à un jury de nez. La dilution étant tellement importante que, au début du test, il n’est pas possible de faire la distinction entre l’air présentant une odeur et un autre échantillon, totalement inodore. Progressivement, le taux de dilution est réduit, jusqu’au moment où l’on atteint le seuil de perception. En fonction du taux de dilution appliqué au moment où le seuil de perception est atteint on peut déterminer le taux de concentration de l’odeur », poursuit Julien Delva. Ce taux de concentration servira notamment de base pour déterminer l’impact olfactif dans le voisinage à partir d’une source d’émission donnée.

Ce nouvel outil permet aussi de déterminer l’intensité d’une odeur et le caractère hédonique (coté agréable ou désagréable d’une odeur)

Loïc Raymond rejoint l’équipe d’Odometric en tant que responsable des analyses

Avec l’acquisition de ce nouvel outil, Odometric a décidé de renforcer son équipe. Loïc Raymond, doté de 12 ans d’expérience dans le domaine de l’analyse d’odeur, rejoint l’équipe et occupera la fonction de responsable du laboratoire et des analyses olfactométriques.« Nous voulons dès à présent mettre cet outil à disposition de celles et ceux qui désirent mener des analyses d’odeur. Il n’est pas exclusivement dédié aux mesures que nous menons pour nos propres clients » , poursuit Julien Delva.« Intégrant un LIMS – Laboratory Information Management System – extrêmement performant, notre nouvel olfactomètre offre des résultats extrêmement précis et de qualité, qui pourront servir les analyses et études du plus grand nombre.»

Laboratoire en phase avec la norme EN13725

Le nouveau laboratoire d’olfactométrie d’Odometric répond aux standards et normes en vigueur dans le milieu de la recherche. Il est en phase avec la norme EN13725, relative à la détermination de la concentration d’une odeur par olfactométrie dynamique.

2018-11-07T08:30:22+00:00Par |Actualités Odometric|